traduire/translate

jeudi 12 septembre 2013

Vérité fraîche





VÉRITÉ FRAîCHE

" C'était la vérité, d'accord. Et toute nue, d'accord. Malheureusement elle était cuite. Cuite et recuite. Avouons-le : réchauffée. On veut une vérité toute crue. Et bien fraîche, évidemment. On l' aime comme le turbot, la vérité. "


NORGE

Les oignons sont en fleur dessins de Serge Creuz, éditions Jacques Antoine 1979.





Photos Versus.
1-Peinture anonyme.
2- Édition originale du recueil de Norge avec envoi de l' auteur et un poème inédit manuscrit, collection Versus. 

31 commentaires:

  1. Réponses
    1. Aucun essentialisme dans le titre, manouche, il est dit : vérité fraîche".
      Et dans le texte lui-même, "la vérité" est à l' imparfait...
      ;)

      Supprimer
  2. Une vérité "mitonnée" ne serait bonne que pour soi et pas pour les autres alors?

    Christine G.
    Nantes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J' ai en quelque sorte répondu ci-dessous.
      Bàv.

      Supprimer
  3. Je ne me sens pas du tout inspirée par ce regard sur la "vérité" hors du contexte où ce poème se place et où peut-être il prend un sens.
    Par contre j'aime bien la couverture du livre... et la poésie de Norge pleine d'humour, pleine d'un mélange de métaphysique et de choses concrètes.
    "La vérité nue"... qu'est-ce que c'est ? chacun a la sienne et si deux vérités s'affrontent, chacune aura tort ! même si elle est...nue !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, très intéressant.
      Une petite vérité mitonnée ? Mais n'est-ce pas ce que chacun fait pour soi ? N'est-ce pas ce que les partis politiques font chacun pour eux ? La vérité est dépendante pour chacun de ses repères, de son vécu, de sa culture et de sa sensibilité (art). La vérité ? Une aspiration utopique...

      Supprimer
    2. Pour le blog (mis en lien), la langue utilisée étant l'anglais, j'abandonne...

      Supprimer
    3. La vérité, une aspiration utopique, écrivez-vous.

      Non certes pas, mais du "vérificationnisme" à la vérité des grecs et à la vérité "objective", il existe un véritable -eh oui! - questionnement philosophique.
      ( Si cela vous intéresse, je ne peux que vous renvoyer à l' article " vérité" du Grand Dictionnaire de la philosophie chez Larousse/CNRS éditions, qui aborde de façon claire cette question.)

      Supprimer
    4. "La terre est bleue comme une orange"....

      Supprimer
    5. -Dessine-moi la vérité , demanda le petit prince :
      "La vérité est une immense verrière tombée à terre, éclatée en mille morceaux. Chacun se précipite, se penche, prend un éclat de verre qu’il brandit et dit "je tiens la vérité". Ils se précipitent les uns sur les autres avec leur morceau de vérité en forme d’arme. Mais non, vous ne tenez qu’un morceau de vérité. Il faudrait, patiemment, avec amour, rassembler vos morceaux, reconstituer la verrière afin que, de nouveau, elle fasse chanter la lumière."
      Jean Sulivan, Le bonheur des rebelles
      Je pris un crayon et je dessinai...

      Supprimer
    6. Il s' agit de verset, sorte de texte court, se suffisant apparemment à lui-même.
      J' avoue avoir été inspiré par la réflexion d' une philosophe anglo-saxonne, Susan Stebbing, et sa notion de "potted thinking" après la lecture du blog passionnant que je vous recommande vivement d' Ange Scalpel, ici,
      http://lafrancebyzantine.blogspot.fr/2013/09/les-femmes-sen-balancent-elles-vraiment.html

      Doit-on se faire notre petite vérité personnelle, notre vérité "mitonnée", "aux petits oignons" où doit-on plutôt nous mettre d' accord sur des normes rationnelles?
      Bien à vous.

      Supprimer
  4. "Il faudrait, patiemment, avec amour, rassembler vos morceaux,"

    Avons-nous tous, le même degré de patience?
    Avons-nous tous, la même conception de l' amour?
    Si nous n' avons pas le même langage pour qualifier, définir ces mots, qu' allons-nous penser?
    Qu' allons-nous faire?
    Comme la verrière ne sera jamais reconstituée - elle existerait comme avant toute chose, pensée tel un astre de lumière, un dieu inaccessible?
    Et pourtant nous distinguons le faux du vrai en beaucoup de matière ici bas...
    La question est difficile, il nous faudrait à ce moment un philosophe à l' esprit très affûté.
    A vous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Expliquez-moi par un dessin...

      Supprimer
    2. Je ne sais, mais expliquer et dessiner sont deux choses différentes, non?

      Supprimer
  5. Dessiner ? C'est dire sans les mots sa vérité... J'explore ainsi vos dessins, collages. Les dessins, les graff, les découpages pèsent dans la création comme un poème. Une clé pour ouvrir à un monde qui n'existait pas avant eux. je crois que les enfants se posent moins de questions que nous sur la... vérité. Ils disent : - c'est vrai, oui mais... Et dans ce "mais" se glisse quelque chose de plus important que la vérité qu'on leur démontre : le doute.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous me faites penser à la différence entre La vérité ( Truth) et au vrai ( true) chez Austin.

      " Nous nous demandons si la Vérité est une substance ( La Vérité, le Corps de la Connaissance), ou une qualité inhérente aux vérités ou une relation (la "correspondance")
      Mais ce qu'il faudrait discuter, se sont les usages du mot "vrai".
      Philosophical Papers.

      Supprimer
  6. De quel vrai, mes dessins sont-ils le nom?
    Peut-être est-ce la question qu'il faut se (me) poser.
    Bien à vous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De quel vrai vos dessins sont-ils le nom ?

      Supprimer
  7. Une sacrée cuite rendait ses propos tellement crus, qu'on ne l'a pas cru.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. BOULE

      " Il est assez exaltant de dire le contraire, car on découvre une autre face de la vérité. Mais mon oncle Léon me jure que la vérité est une boule et qu' elle est à l' endroit partout."

      Norge
      Les oignons sont en fleur J. Antoine éd.

      Supprimer
  8. en vérité ce que nous voyons-là, ce sont les larmes rouges du bulbe en fleurs, chacun croit ce qu'il voit, larmes de crocodile ou fleur en pleurs

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. " chacun croit ce qu'il voit" mais que faut-il croire, vous et moi?
      Bien à vous!

      Supprimer
  9. Un petit film (animation ascii) sur la vestale :
    "vestale sous contraintes, exercice ludique en courrier 10"
    https://vimeo.com/64412828

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Belle maîtrise. La vérité par les chiffres?

      Supprimer
  10. Effectivement, que ferait-on d'une vérité rance ?
    Bonne semaine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De Norge, notre "métaphysicien-poète", cet extrait de son Les oignons sont en fleur, opus cité :

      Et l' on ne comprend rien de moi si l' on suppose
      Que mon odeur pourrait trahir un tour fâcheux.
      On dit : ça sent l'oignon, ne vaudrait-il pas mieux
      Dire : on a découvert, messieurs, le pot-aux-roses?

      A bientôt!

      Supprimer
  11. Pour ceux qui désirent prolonger la réflexion, je ne peux que recommander de Pascal Engel, La vérité Réflexions sur quelques truismes, collection Optiques Philosophie Hatier éditeur 1998.

    RépondreSupprimer
  12. Plaisir de retrouver le nom de l'éditeur bruxellois Jacques Antoine sous les oignons de ce cher Norge - "comme le turbot", sacré Norge ! Je pense toujours à lui (J.A.) en passant dans la rue des Eperonniers, où j'allais parfois chercher des livres, notamment de sa belle collection d'auteurs belges, "Passé présent".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La Belgique, grenier de la francophonie?

      Supprimer
  13. On dirait un tableau de Séraphine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il s' agit plutôt de l' aborigène...

      Supprimer

Merci de votre passage et de votre éventuel commentaire.Vous participez ainsi au dialogue et à l'échange sur ce blog!