traduire/translate

dimanche 15 juillet 2012

Feux d'artifice







" Avant toute écriture, et déjà : les relations s'établissent.
 Un regard et des objets qui se confrontent deviennent indissociable et comme si une unité nouvelle, en fait un ensemble spatial cohérent, se formait, que rien ne laissait prévoir tant que je n'étais pas là (car celui qui parle pour nous instaure son je). Deux autonomies tendent à se confondre sans qu'on puisse jamais deviner laquelle est allée trouver l'autre la première et c'est ainsi (et le lieu où nous sommes instables et nus, traversé de rayons) tant que l'étincelle d'une formulation (quelconque) n'aura pas fait éclater le tout : le dissocie et le réincorpore à lui-même dans un autre champ préparé. Ainsi (avant toute écriture) le cela d'en face ou l'objet calme, est déjà détérioré par l'action interrogatrice du regard; mais pas tout à fait car le cela reste ce qu'il est et c'est d'ailleurs parce qu'il peut être regardé qu'il est un cela : en attente d'un creusement dont il ignore encore la profondeur déjà touché, encore en équilibre et comme intact jusqu'à ce que la phrase nécessaire intervienne et détraque."

Jean Tortel Le discours des yeux Ryôan-ji éditeur 1982.





Photos Versus 2012.

20 commentaires:

  1. franchement ce Jean Tortel chez le boulanger, comment fait-il pour demander son pain? La file d'attente derrière lui doit-être phénoménale.
    Pour ces bacs de polypropylene (PP) en PTFE fait, sur les Flonflon de la fête nous aurions glissé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un poète matérialiste, Jean Tortel!

      Supprimer
  2. en lieu et place de Flonflons,Teflon-flon devait être...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les bacs, norme NF oblige!
      Peut-on s'en servir de barque?

      Supprimer
  3. eh bé ! j'ai retenu "en équilibre" comme ton dessin dans ton univers graphique ! jean me tortelle la tête ce dimanche matin !
    beau dimanche à vous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dur, dur "deux autonomies", je le confesse!
      Merci de la visite!

      Supprimer
  4. ce qui me "tortelle" aussi c'est de prouver que je ne suis pas un robot, parce que illisible cette écriture ! please à "déparamétrer" !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Héhé,
      "jusqu'à la phrase nécessaire et détraque" nous dit le poète!
      Bon, lendemain de fête, la tête n'est pas tout à fait prête?

      Supprimer
  5. Voir un drapeau jusque dans des bassines en plastique, ça c'est du patriotisme !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pour répondre comme en écho au sujet, manouche!

      Le "Un regard et des objets qui se confrontent deviennent indissociable et comme si une unité nouvelle..."
      C'est le feux d'artifice de votre regard qui y projette un patriotisme et en ce qui me concerne, je relis de Michel Pastoureau, BLEU histoire d'une couleur au Seuil.
      La sémantique des couleurs m'intéresse plus que la symbolique des drapeaux et les sentiments qu'ils peuvent inspirer.

      Supprimer
  6. Bravo pour les bacs bleu-blanc-rouge !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Uniquement le hasard d'une disposition de magasin, joye..
      Bonne journée à vous.

      Supprimer
  7. Couleurs d'actualité pour la Fête Nationale.
    Oui j'aime le Quercy, les hasars de la vie professionnele m'ont conduit à Cahors en 1994 et depuis j'y vis et je m'y sens bien.
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon, on vous verra peut-être sur le boulevard pour des photos inédites de l'étape du tout de France qui y passe bientôt?
      Merci de la visite.

      Supprimer
  8. Francia je t'aime!! Ciao piacere di conoscerti io sono Elly e adoro il tuo paese !! Ti ho trovata tramite il blog della mia amica Letizia "semplici cose" Bel blog e bellissimi lavori.
    bacio
    Elly

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bienvenue à vous Elly.
      Et avec un cœur gros comme ça, gardez votre souffle!

      Supprimer
  9. La symbolique des couleurs serait-elle un signe de nationalisme :-) ?
    L'objet et le regard : c'est l'éternelle question de la poule et de l'oeuf, non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non,pas de nationalisme des couleurs dans leur symbolique, mais une histoire tout court, oui!
      ( J'ai relu à l'occasion le Pastoureau et son analyse du bleu, du blanc et du rouge..)

      Supprimer

Merci de votre passage et de votre éventuel commentaire.Vous participez ainsi au dialogue et à l'échange sur ce blog!